Elu

elu le meeting - jol verhoustraeten

Vivre des instants de vie de nos élus, filtrés à travers une fête de sympathisants. Comme si vous y étiez. Comme si vous aviez enfin pris votre carte de membre.

La fête se déroule presque comme en vrai (accueil, serrage de mains, discours, cocktail, vidéo…), mais on découvre en parallèle (moments off) des tranches de vie volées des personnages.

chenille

Rire ou pleurer de ces petits riens qui font les hommes politiques. Sentir leur ridicule, leur fourberie, leurs doutes, leurs peines, leur humanité.

On a les chefs qu’on mérite ? En tout cas on les a élus.

Pourquoi « ELU » ?
Depuis longtemps le milieu des élus locaux, régionaux, nationaux nous interpelle. Du fait de notre position de compagnie et de diffuseurs de spectacles, on les côtoie, on les observe, ils nous rencontrent.

Finalement on vit ensemble au delà de la caricature qu’on fait d’eux et qu’ils font de nous. On a envie de s’intéresser à eux comme on l’a fait avec les artisans garagistes…

La palette est grande : bien sûr ceux qui manigancent, les démagogues, les manipulateurs et autres puants du discours qui sonne faux, mais aussi les idéalistes purs, les rassembleurs intègres, les vrais guides, les efficaces, les utiles, les grands chefs.
Entre les deux toute une galerie d’élus ni bons ni mauvais, ni forts, ni nuls, des gens plutôt simples qui font leur boulot, discrètement.

Bref, un joyeux merdier, qui ne doit pas nous empêcher, nous électeurs, d’aller voter, précisément pour fabriquer nos élus…

elu farandole ensemble- jp estournet

Comment « ELU » ?
– Essayer de déconstruire la représentation habituelle qu’on a d’eux à travers leurs discours, inaugurations, apparitions médiatiques et médiatisées.
– Voir l’homme derrière le personnage, l’anecdote derrière la démonstration, le détail derrière la grosse cavalerie.
– Faire apparaître peut être chez eux une autre couleur que le noir ou le blanc.
– Faire une photo au grain sensible et teintée d’humanité sans avoir peur d’être aussi dans la cruauté et la démesure.
– Dans tous les cas en jouer et en rire.
Pourquoi vouloir à partir d’un tel sujet, en faire un spectacle dit « de rue » ?
Dans un spectacle de rue, il doit y avoir un rapport à la rue, une sorte de réalisme naturel. Or les élus, les politiques sont des personnages publics. On les voit partout, ils font partie intégrante de nos paysages humains et urbains (donc « de rue ») au même titre que les clochards, forains, dépanneurs mécaniciens, éboueurs…

Les élus vivent aussi dans la rue : porte-à-porte préélectoral, meetings, matchs inaugurations de places, de statues, discours publics sous chapiteaux, salons, dégustations, buffets, là où fleurissent les tentes de réception, les chaises pliantes et les sonorisations plus ou moins bien réglées…

elu le pot offert- jp estournet

Quelques questions
A partir de quand peut-on estimer qu’un élu devient un pro ? Comment un élu gère t-il le succès et les honneurs, mais aussi les attaques, les déceptions, la défaite ? Se fabrique-t-il un rôle, un personnage, au fil du temps ? S’en rend-il compte ? A quoi pense un élu pendant le discours d’un autre élu ? Un homme politique, après la défaite ou l’usure, que fait-il ? Au village ou à l’Élysée, ménager tout le monde ? tout le temps ? Partout ? La réélection : une obsession ?

Moments souvenirs
« Le jour où le maire du village était devenu tout rouge et suant parce qu’on n’était pas d’accord avec lui, tellement il était habitué à ce que personne ne lui tienne tête »

« Le jour où on était à un vernissage avec du gratin, où les huiles locales attendaient le ministre, comme on attend le messie, et où le dit-ministre s’est fait piégé par Télé Moustic’ »

« Le jour où un élu local s’est énervé et en est venu aux mains »

« Le jour où on a dépanné la Porsche fatiguée d’un maire, conseiller régional, humoriste et organisateur de festival de théâtre »

« Le jour où on a apprit qu’un jeune élu viré a fait une dépression et s’est retrouvé en maison de repos »

« Le jour où le maire du petit village d’Alièze  nous a fait venir dans sa commune pour une drôle de fête, où il a fabriqué une voiture dingue, où il l’a conduite comme un fou sur la place, et où il a écrit un poème sur cette folle journée en rêvant de devenir saltimbanque pour de bon »

« Les jours où on croise l’ancien maire de notre ville, les mains dans le dos, un peu âgé maintenant, retiré depuis belle lurette des affaires politiques locales, l’air plutôt serein»

« le jour où on a dégusté du pinard, mangé à la bonne franquette avec un ancien ministre qui avait l’air fin heureux de cette simplicité »

« Et toutes les autres fois où on s’est dit, çà faut pas l’oublier… »

les papys

Notes sur la « matière première »
Nous avons rencontré et interviewé une trentaine de personnalités politiques de différents niveaux (local, départemental, régional, national) et de tous bords, ainsi que des militants. Nous avons de plus participé à de nombreuses meetings et réunions : votes de motions, conseils municipaux, débats, etc.

La richesse et la diversité des entretiens ainsi que leur enregistrement vidéo sont la base de notre recherche et de notre étude de personnages. Une transparence, une relation de confiance, et une éthique draconienne quant à l’utilisation de nos « interviews » nous permet d’obtenir sans trop de difficultés des rendez-vous.

La recherche et la lecture de différents livres, récits, articles, magasines, reportages, émissions télé, fait également partie de notre quête permanente de matière première.

Compétences :
Le scénario est une création plutôt collective avec :
Céline Chatelain (comédienne)
Gilbert David (comédien)
Pio D’Elia (comédien et directeur technique)
Patrice Jouffroy (comédien et directeur artistique)
Martin Petitguyot (comédien)
Jean Louis Vuillermoz (scripto-voyeur)

Régie Technique : Tristan Vuillermoz
Administration : Louise Morel
La création ELU est en co-production avec l’Abattoir à Chalon sur Saône, l’Atelier 231 à Sotteville-les-Rouen, le Fourneau à Brest, le Parapluie à Aurillac

elu les vip - jol verhoustraeten
TÉLÉCHARGER LE DOSSIER

TÉLÉCHARGER LA FICHE TECHNIQUE

Crédit photo
les 2 photos noir et blanc © JP Estournet
la première et dernière photo en couleurs © Verhoustraten